Maison de la participation

A quoi ressemblera concrètement ce quartier emblématique d’Anderlecht bordant le canal et le pont de Cureghem ? Comment s’articuleront les différentes fonctions (logements, équipements, activités socio-économiques, culturelles et portuaires) au sein de ce laboratoire urbain ? Quelles opportunités en termes d’attractivité résidentielle et de création d’emplois pour ce territoire de 47 ha et pour la commune d’Anderlecht ?

Après un an et demi d’étude, l’élaboration du plan particulier d’affectation du sol (PPAS) du bassin de Biestebroeck touche à sa fin. Ce plan se veut ambitieux au niveau environnemental et suffisamment souple dans sa mise en œuvre afin d’encourager les initiatives privées. Il permettra d’offrir à la collectivité un paysage et un quartier qualitatifs tout en veillant à répondre aux besoins des futurs nouveaux Anderlechtois.

Sur le plan communal, ce PPAS s’inscrit dans la droite ligne du Plan Communal de Développement (2015). Pour rappel, nous sommes à l’intersection entre la zone de la gare du Midi et le centre de notre commune. L’un des objectifs stratégiques consiste à retisser des liens entre ces deux quartiers d’Anderlecht. En clair, les autorités communales estiment que le canal ne doit plus être une frontière mais bien un lieu de rencontre.

Objectifs

Le PPAS « Biestebroeck » vise différents objectifs :
 Requalifier et revitaliser la zone du Canal
 Recréer des liaisons urbaines entre les deux rives du Canal et renforcer les liens entre les quartiers
 Répondre à la croissance démographique et renforcer l’attractivité résidentielle
 Encourager la mixité des fonctions en favorisant une meilleure intégration des activités portuaires et productives en milieu urbain
 Prévoir le développement adéquat d’équipements d’intérêt collectif et en particulier d’équipements scolaires.

Lignes de force

6 lignes de force ont été définies de manière à pouvoir mieux orienter le développement et l’avenir du quartier étudié, à savoir :
 Le Canal comme lieu de cohabitation et de la continuité des fonctions urbaines
 La chaussée de Mons comme colonne vertébrale des quartiers au Canal
 La rue Wayez comme artère commerciale qui rayonne au-delà de la rive gauche
 L’affirmation du pont de Cureghem comme nouvelle centralité intermodale
 Le boulevard Industriel comme pôle économique et entrée de ville
 La vallée de la Senne comme continuité verte et historique.

Au travers de ce PPAS de 47 hectares, il s’agit aussi de mettre en œuvre le Plan Canal régional dans un quartier emblématique d’Anderlecht qui offre un formidable potentiel. Pour rappel, l’objectif du plan canal régional – dont le Collège anderlechtois soutient pleinement la philosophie - consiste à mieux utiliser les réserves foncières le long de la voie d’eau et d’y créer des quartiers qui puissent être mixtes c’est-à-dire accueillir des logements mais aussi des entreprises et des infrastructures sportives, culturelles et de formation qui servent à la collectivité.

… En quelques chiffres

A terme, on attend notamment 3.000 emplois et 11.500 habitants (y compris les habitants déjà présents), plus de 100.000 m² de fonctions productives/commerçantes et 25.000 m² d’équipements.

  • Historique du plan
  • Un nouvel avenir pour le bassin de Biestebroeck