Maison de la participation

Budgets participatifs, budgets citoyens, commissions de transparence, commissions de quartier dans les contrats de quartier, groupes de lutte pour l’abandon de la dette nationale,… Les expériences pour rendre les finances publiques plus participatives sont nombreuses et plusieurs ont été testées en Belgique.

A l’heure où l’on ne cesse de parler de participation, de concertation, de transparence… où en est-on dans cet enjeu ? De quel pouvoir d’action disposons-nous pour y prendre part et être entendus ?

Quelle place pour les citoyens dans ces finances publiques pour que leur utilisation serve un projet de société partagé ? Et à quoi aspirons-nous ?

Des initiatives existent
Des habitants de Scheut, Lemmens, Anderlecht-Vaillance, Aumale, Saint-Josse, Bruxelles... se sont engagés à un moment donné dans des dynamiques liées aux finances publiques, qu’il s’agisse de budget participatif, contrat de quartier durable, lutte pour l’annulation de la dette, transparence, compréhension d’un budget communal...
Mais il en existe encore bien d’autres : les commissions citoyennes de transparence en Honduras, les budgets participatifs des municipalités, les mouvements citoyens de lutte pour l’abandon de la dette publique, etc.
Les manières de s’intéresser et s’impliquer dans les finances publiques sont nombreuses et de plus en plus de citoyens demandent un changement dans la manière dont elles sont gérées aujourd’hui. Il n’est pour autant pas évident de trouver la(les) bonne(s) manière(s) de faire.

Une préoccupation récurrente
Periferia est depuis toujours sensible à ces questions de gouvernance participative et a pu expérimenter plusieurs manières de faire :
* accompagner des citoyens dans la compréhension d’un budget communal : d’où vient et où va l’argent public ?
* analyser un budget pour identifier les priorités politiques de l’année : quels enjeux de société seront pris en compte cette année ?
* expérimenter, entre citoyens, la gestion d’une somme d’argent public en se définissant des règles d’attribution et critères pour choisir où investir,
* se donner des ordres de grandeur : que coûte un banc ou la rénovation d’une rue ?
* questionner les montants investis en termes d’impacts sur la population.

Quels bilans tirons-nous de ces expériences ? Quelles envies aujourd’hui ?

Une invitation à envisager de nouvelles pistes
De nombreuses personnes cherchent une manière d’agir et se sentent parfois découragées, révoltées ou seules face à ce thème.
Nous vous proposons de nous réunir pour croiser nos questions, nos coups de gueule et nos énergies et voir ce qu’on peut/veut faire ensemble.

Rendez-vous à la Maison de la Participation d’Anderlecht, le mercredi 27 septembre 2017 de 18h à 20h30.
Si possible, confirmez-nous votre venue.

N’hésitez pas à diffuser cette invitation autour de vous.
Au plaisir de se revoir, pour un moment convivial,

Fanny et Patrick pour l’équipe Periferia
Avec le soutien de la Maison de la Participation d’Anderlecht

  • "Un nouvel avenir pour le bassin de Biestebroeck" - Le PPAS a été adapté et complété !
  • « Un nouvel avenir pour le bassin de Biestebroeck »
  • 10 ans Maison de la Participation
  • 15aine des Droits des Femmes
  • Archive Agenda