Maison de la participation

La commune a entrepris l’élaboration d’un PPAS « Quartier des Trèfles ». Le bureau d’études « Clerbaux-Pinon » a été désigné pour exécuter cette mission.

Le périmètre du Plan Particulier d’Affectation du Sol est délimité par la Chaussée de Mons, la Rue des Trèfles, la Rue Delwart, la Rue James Cook, la Rue du Bouquet, la Rue Pierre Schlosser et la Rue Alexandre Pierrard. D’une superficie de +/- 15ha60, le site existant se divise en deux parties : des terrains de sport, des terres cultivées et des friches entre la rue Delwart et la route de Lennik et des activités productives occupées principalement par les sociétés Egta et De Lijn entre la route de Lennik et la chaussée de Mons. Le défi était donc d’harmoniser l’urbanisation des terrains non-bâtis et la reconversion des sites à vocation industrielle.

Avec l’approbation du projet de plan du PPAS « Quartier des Trèfles », c’est un nouveau quartier qui se crée. Il permet de remailler le tissu résidentiel existant et de définir de nouvelles connexions.


Historique du plan

L’étude du plan a démarré en 2002. Il a connu une succession de rebondissements qui ont à la fois retardé et favorisé son aboutissement.

Tout d’abord, en 2004, il y a eu l’apparition du Cobat [1] qui a modifié la procédure d’élaboration du plan en imposant notamment l’élaboration d’un Rapport sur les Incidences Environnementales. Malheureusement, ses arrêtés d’application ne sont parus que deux ans plus tard : il s’agissait des instructions relatives à l’agrément du bureau d’études, document indispensable pour établir le RIE, et des conditions d’octroi des subsides pour réaliser ce dernier. Durant cette période, l’étude du plan a été arrêtée.

Ensuite, en 2007, le conseil communal a décidé d’implanter un établissement scolaire sur les terrains communaux proches des rues Delwart et James Cook, modifiant ainsi la spatialisation du plan imaginé depuis 2002.

Et enfin, entre 2008 et 2011, le développement de permis (d’urbanisme et de lotir) dans le périmètre du plan et l’évolution des facteurs socio-économiques ont conduit à préciser voir réorienter les options de départ du plan afin de contribuer au développement communal et régional. En effet, la modernisation de la zone sportive et l’instruction du permis de lotir de la Société Immo La Roue (sur le site de Egta) ont été prises en compte pour finaliser le PPAS. Le boum démographique annoncé par la région est une donnée essentielle dont il a également dû tenir en compte.

Programmation

En 2002, le programme prévoyait d’aménager du logement autour d’un axe piéton qui relie le quartier des Étangs à celui de La Roue. Cet axe est complété par une place autour de laquelle s’organisent des commerces et sur laquelle peuvent s’organiser les manifestations du quartier (marché, brocante,...). L’ensemble des nouvelles habitations, sauf le long de l’axe piéton et la place, sont des maisons unifamiliales. Des équipements et des services de proximité sont également prévus pour garantir la viabilité du quartier.

En 2012, le programme final a pris en compte l’essentiel des exigences urbanistiques rencontrées durant l’étude ainsi que les remarques émises par la population lors de l’enquête public et de la commission de concertation.

Ainsi, à l’arrière de l’axe piéton, enjeu majeur de la programmation, le type d’habitation change afin de répondre également aux exigences du PRAS [2].

Entre la chaussée de Mons et la route de Lennik, où le PRAS définit une zone de forte mixité, s’organisent des logements en appartements dont les rez-de-chaussée peuvent accueillir des activités économiques.

Entre la route de Lennik et la rue Delwart, le logement se décline sous la forme soit de maisons unifamiliales, soit d’immeubles à appartements, soit un mélange des deux. L’étude a pris en compte les deux scénarii, un minimum et un maximum de logements, permettant de fluctuer invariablement entre ces deux extrêmes.

Une large zone d’équipements d’intérêt collectif et de service public complète le nouveau quartier : un établissement scolaire de 750 élèves, ainsi que deux terrains de foot synthétiques accompagnés de vestiaires pour leurs occupants.

Le RIE, qui est joint au projet de PPAS, a évalué l’ensemble des incidences tout au long de l’étude et permis d’apporter les corrections nécessaires à l’épure finale afin de réduire voire de supprimer les nuisances qu’elles peuvent générer. Le chapitre consacré à la mobilité a par exemple identifié les aménagements à réaliser afin de dissuader les itinéraires de transit à travers le quartier ; ou encore, il propose les sens de circulation de voirie qui garantissent un accès fluide vers la future école.

Chaque domaine étudié par le RIE est ainsi clôturé par des recommandations utiles aux décideurs pour l’instruction des futurs permis et pour garantir la réalisation du plan.

... En quelques chiffres

Autour de la place, noyau vital du nouveau quartier, s’organise un quartier dont les immeubles de gabarits maximum R+2+T et R+3+T accueilleront à terme entre 3000 à 3500 habitants, répondant soit à un programme minimaliste de 90 maisons unifamiliales et 856 appartements ou à un programme maximaliste de 1170 appartements. 750 élèves occuperont l’installation scolaire. Les 6.090m² de commerces et 4.500m² d’entreprises autorisés dans la zone génèreront plus ou moins 195 emplois, auxquels il faut additionner ceux qui sont créés par les équipements scolaires et sportifs, environ 90 emplois.

Le projet de plan du PPAS « Quartier des Trèfles » est un quartier résidentiel qui se veut intégré dans un tissu urbain existant, verdurisé par la présence de zones de recul et où la priorité est donnée à une circulation piétonne pour ses futurs utilisateurs.

Approbations

Le Plan Particulier d’Affectation du Sol (PPAS) « Quartier des Trèfles », a été approuvé par le Conseil communal lors de sa séance du 22 novembre 2012 et ensuite par arrêté du Gouvernement le 28 mars 2013 (parution au Moniteur le 22 avril 2013). Cette décision rend le plan exécutoire.
Arrêté
PPAS – Prescriptions littérales et graphiques 4a et 4b
RIE – Résumé non technique

[1Code Bruxellois de l’Aménagement du Territoire

[2Plan Régional d’Affectation du Sol - PRAS

  • Le quartier des Trèfles en construction !
  • PPAS quartier des Trèfles, une vision pour l’avenir
abonnez vous a notre chaine youtube